Gabon: les contrôleurs aériens de l'Asecna lèvent leur grève   Gabon/football: Roy Mouniengue et Jean-Jaurès Golly signent au Stade Mandji   Gabon: Libreville hôte des journées de l’industriel en novembre 2022   Arabie Saoudite: Le prince héritier, Mohammed ben Salmane, nommé Premier ministre selon un décret publié ce mardi 27 septembre 2022   Burkina Faso: au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque   France: le rappeur Kaaris en garde à vue, accusé de violences par son ex-compagne

Home •  Société

Défense nationale : une université nationale des sciences et techniques de la santé pour les militaires

Les militaires suivront des études supérieures de médecine dorénavant à Libreville.

Auteur •  Narcisse Mauny Publié le 11 août 2022

Une nouvelle université nationale des sciences et techniques de la santé sera mise sur pied pour former les militaires. Cette entité sera placée sous tutelle du ministère de la Défense. Une décision issue du conseil des ministres du mercredi 10 août à Libreville.

 

Bonne nouvelle pour les corps habillés. Le secteur de la formation va se doter d’un temple du savoir. Les militaires suivront des études supérieures de médecine dorénavant à Libreville. Une université liée aux métiers de la santé sera mise sur pied. Une initiative salutaire qui permettra de réduire les charges de l’Etat. C’est ce qui ressort de la tenue du récent conseil des ministres, présidé par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba « Le présent projet d’ordonnance, pris en application des dispositions de l’article 52 de la Constitution, crée une Université des Sciences et Techniques de la Santé ». Informe le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilié-by-NZe, lors de la lecture du communiqué final.

 

 Toutefois, il a également présenté la structure « Un établissement public à caractère scientifique, d’enseignement supérieur, doté de la personnalité juridique, jouissant d’une autonomie de gestion administrative et financière et dont la mission est d’assurer la formation aux métiers de la santé » indique le membre du gouvernement.

 

L’USTS aura en charge de former entre autres, des médecins, des chirurgiens- dentistes, des pharmaciens, des vétérinaires et toutes les autres catégories professionnelles de la santé. Elle aura pour compétences aussi de former dans les techniques et sciences de santé militaire. Elle pourra également effectuer des recherches sur toutes les questions de santé ou maladies tropicales, de contribuer à la recherche et au développement scientifique.

 

Elle sera placée sous la tutelle du ministère de la Défense et comprendra un conseil d’administration, le conseil d’université, le conseil rectoral. En passant par le conseil scientifique et pédagogique, le conseil de la vie étudiante et l’Agence comptable.

 

Voir aussi

Un (1) mois plus tard, 129 médias n’ont toujours pas revu leur statut.  

voir +

un atelier de renforcement de capacité qui va permettre d’aborder les procédures opérationnelle

voir +

L’église catholique poursuit son opération de déguerpissement dans la commune de Libreville.

voir +

La haute autorité de la communication désapprouve les tensions entretenues entre journalistes de l

voir +

Après 2 ans sans le traditionnel repas d’indépendance dû à la Covid-19, la Mairesse de la comm

voir +

Soucieux des nombreuses difficultés que rencontre la première chaine publique gabonaise, notamment

voir +

Les militaires suivront des études supérieures de médecine dorénavant à Libreville.

voir +