Justice : 5 ans de prison et 5 millions d’amende requis contre «BLA»


Le ministère public a requis 5 ans de prison et 5 millions d’amende ce 26 octobre contre   l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alhianga pour l’usage présumé de moyens frauduleux pour l’établissement de documents administratifs. Mais il s’avère que son état de santé est apparu inquiétant.

Un énième feuilleton judiciaire de l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Ali Bongo Ondimba vient de dévoiler une sanction. Brice Laccruche Alhianga a comparu ce mardi 26 octobre devant la Cour d’appel de Libreville. Le ministère public a requis contre lui 5 ans de prison fermes et une amende de 5 millions de FCFA, soit la peine maximale prévue par le législateur en l’espèce.

On lui reproche l’acquisition de sa filiation gabonaise.BLA, la quarantaine révolue est poursuivi pour obtention frauduleuse de documents administratifs, faux et usage de faux.

En cause, un acte de naissance mensonger le déclarant fils de Louis André Laccruche Alihanga, un Gabonais ingénieur de formation et notable du Haut-Ogooué qui fut conseiller d’Omar Bongo Ondimba, alors que son père est Norbert Fargeon, un Français expatrié au Gabon. Un subterfuge destiné, selon l’accusation, à lui octroyer une filiation gabonaise, élément indispensable pour tout mandat électif selon  Jeune Afrique.

 L’on apprend de source de Gabonreview que ses avocats, dont Me Jean Paul Moumbembe et Me Anges Kevin Nzingou, ont quant à eux requis le sursis considérant que leur client avait fait son mea culpa. Le verdict est annoncé pour le 29 octobre prochain.

L’ancien « puissant » collaborateur du chef de l’État s’est présenté tout amaigri aux juges ce mardi. L’état de santé de Brice Laccruche Alhianga est préoccupant.

    Articles récents

    Signalé  par l’Afrique du Sud, « Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes », selon les experts de l'OMS

    Le 15 décembre, l’accès à Prix import pour ses employés se fera sur présentation d’un test PCR ou carnet de vaccination.

    Mathieu Koumba est décédé ce jour dans une structure médicale de Libreville. Il était le PCA du GGTV

    En prélude à la CAN, Gabon télévisions et la CRTV envisagent un partenariat dans les prochains jours.

    Les 15ème rencontres Nord-sud de la Fondation Leon Mba se sont ouvertes ce jour à Paris.

    SUNU Assurances s’engage dans la lutte contre les cancres masculins

    L'union des artistes et acteurs culturels du Gabon a paraphé le 19 novembre, un partenariat avec le groupe Gabon Télévisions

    Les agents de Gabon télévisions ont anticipé la célébration de la journée mondiale de la télévision.

    31e édition de la journée Africaine de la statistiques (JAS) au ministère de l’économie et de la relance



    Vidéos récentes

    SUNU Assurances organise la première édition de lutte contre les cancers masculins à son siège social

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions